#LaCultureContinue

CONFINEMENT, DÉCONFINEMENT… CONTINUONS À FAIRE DU THÉÂTRE !

Parce que nous ne pouvons que nous interroger sur cette nouvelle ère qui fuit les rassemblements, à la base même du théâtre. On ne peut que rester dubitatifs quant à la capacité d'ouverture et surtout la fréquentation des salles en 2020 voire en 2021. Plus que jamais convaincus de l’absolue nécessité d’apporter néanmoins le théâtre partout et pour tous, qui sert plus que jamais à réfléchir le monde à travers le rêve et le rire, nous sommes décidés à (ré)inventer de nouvelles formes de théâtre seul et à plusieurs, dans la rue ou dans des lieux dont la scénographie permettra de protéger le public. 

 

Il faut penser autrement cette adaptation nécessaire au théâtre pour articuler différemment notre rapport aux spectateurs et à de nouveaux publics. Il faut désormais penser à de nouvelles formes qui peuvent être ancestrales comme modernes (numérique). Faisons théâtre de tout ! Bien entendu l’interactivité du spectateur peut être un atout là aussi dans une société où le public a envie et besoin de sortir de sa passivité devant les écrans. Pour revenir à un théâtre populaire dans la nouvelle société qui sera la nôtre et que nous contribuerons à construire… 

Découvrez nos multiples formes de théâtres alternatives, qui respectent les conditions sanitaires et déplacent le théâtre dans des lieux insolites. 

Les apéros-théâtre

Je suis un paragraphe. Cliquez ici pour ajouter votre propre texte et me modifier. C'est facile.

Comme au bistro

 

Ces apéros-théâtre comme au bistro se tiendront sur des places, dans des halls ou guinguettes, dans une configuration de café : au centre une dizaine de petites tables de bistro qui permettent à 1, 2 ou 3 spectateurs de la même famille de s'asseoir, chaque table respectant la distance sociale. Tout autour des spectateurs, des tables où seront assis nos 3 comédiens qui joueront leur texte un verre à la main debout. L'ensemble durera environ 15 à 20 min et les spectateurs pourront ainsi laisser leur place à d'autres pour écouter des histoires... On pourra également à votre choix y ajouter un musicien.

Capture d’écran 2021-05-03 à 10.47.29.jp

On s'est adapté...

Venez partager ce moment de jeu, et la possibilité d’échanger ensuite autour d’un verre avec les comédiens sur les textes et sur le théâtre grâce à l’application Zoom. Nous vous proposons d’articuler ces apéros-théâtre autour d’un rendez-vous hebdomadaire qui peut constituer le temps d’une représentation.
A l’heure choisie, vous conviez les spectateurs à se retrouver un verre à la main autour de nos comédiens (et musiciens) qui pourront chacun
jouer deux histoires autour d’une thématique ou d’un auteur– constituant ainsi un spectacle d’une durée variable, pouvant aller de trente minutes à une heure.

Les chroniques intempestives 

Il s’agit cette fois d’un couple de comédiens en déambulation le long des files d’attente. Comme à Hyde Park Corner, ils montent sur des caisses en bois qu’ils déplacent avec eux tout au long des queues et s’apostrophent pour nous livrer des petites pastilles autour de l’actualité revisitée avec humour et décalage.
Chroniques de notre temps écrites et criées au jour le jour ! Un travail d’auteur chroniqueur, qui à la façon d’un Plantu, livrerait chaque jour, un chronique destinée à être jouée à l’arrache dans la rue par nos deux comédiens.
Ils peuvent ainsi déambuler d’une queue à l’autre devant les boutiques d’une rue, d’une place, d’un arrondissement, d’un village…Cette forme de chroniques peut aussi se jouer dans les gares.

Découvrez un extrait...

Filmé en décembre 2020 au Centre Commercial de Roppenheim The Style Outlets.

 

Avec : Stéphane Barrière et Stéphane Miquel

 

Texte : Frédérique Sabrou

 

Mise en scène : Isabelle Starkier

Les colporteurs d'imaginaire

 

 

Voici les nouveaux représentants de commerce du théâtre ! Un théâtre gratuit, offert au porte à porte à chaque habitant d’un foyer, d’un EPHAD, d’une habitation...

 

En marchands ambulants munis d’un plateau de denrées imaginaires, nos colporteurs proposeront à chacun, sur le pas de leur porte, de choisir un objet dans une catégorie (chanson/poème/histoire) qu’ils leur offriront durant quelques précieuses minutes avant de passer au voisin...

 

Ainsi chaque habitant ou résident deviendra spectateur au détour de sa porte. En ouvrant cette dernière, c’est un peu d’imaginaire qu’il laissera rentrer et le partage d’émotion qui nous manque tant en ces temps de confinement.

Voici un des voyages du colporteur...

Représentation des colporteurs d'imaginaires, donnée par la Compagnie Isabelle Starkier dans un centre d'accueil pour réfugié Coallia à Villeneuve Saint Georges (94). 

Les déambulations patrimoniales 

Capture d’écran 2021-04-30 à 17.30.27.pn

Les musées animés

 

Des visites animées par deux comédiens. Le principe est de faire découvrir autrement les expositions ou les collections permanentes par un travail de collaboration avec les conservateurs ou les commissaires d’exposition, pour mettre en avant et rendre accessibles des œuvres à de nouveaux publics dans un esprit d'ouverture. Les comédiens veilleront à la distance sociale réglementaire entre les visiteurs et permettront de déambuler dans le plaisir plus que la contrainte…

Des visites sans paroles pour tous ceux qui souhaitent se consacrer aux œuvres sans commentaires, menés cette fois par des personnages fantastiques, masqués ou sculptés qui joueront la délimitation entre spectateurs par des pantomimes et chorégraphies savamment orchestrées pour guider le groupe de spectateurs parmi les oeuvres.

Extrait d'une visite animée

98488799_567458330844487_653732371784689
99004124_2677839975764454_86518531641164
henri.jpeg

Les  jardins habités

 

Dans les parcs et jardins, nous vous proposons notre épouvantail sur échasses qui déambule en distillant du haut de ses 2m des contes du jardin tirées de Prévert, Hugo…ou des contes originaux comme celui de la Serre-Pillère.

Il pourra se contempler en solitaire dans une déambulation dans les espaces verts, comme nous amener au détour des buissons et des statues vers des scènes d’auteurs comme Shakespeare avec La nuit des Rois, le Songe d’une nuit d’été

On pourra aussi croiser des personnages sans parole dans une chorégraphie qui permettra d’animer ces espaces en dispersant les visiteurs dans une réflexion sur la circulation paysagière.  

Nous pouvons proposer également des colporteurs d’histoire qui, une fois l’histoire choisie dans un panier mis à disposition, pourront jouer durant 5 mn pour un public d’une dizaine de visiteurs – sur le principe des parapluies. Nous imaginons aussi des figures animées comme un juke box lyrique (une chanteuse « habillée » de telle sort qu’on puisse « commander» son air), des statues parlantes…